Pollution de l’air : candidats, prendrez-vous soin de notre santé ?

La fédération Ille-et-Vilaine Nature Environnement (IVINE) lance un cri d’alarme vis-à-vis du phénomène actuel de pollution de l’air.

A l’échelle de tout l’ouest de la France, les principales villes, et même la campagne, connaissent depuis une semaine des pics de pollution, avec une durée et une ampleur inédites. Notre département d’Ille et Vilaine est particulièrement touché.

Même si différents facteurs sont en cause, la circulation routière (voiture et camion) reste la première raison de la pollution. Pour Daniel Gestain, responsable transport d’Ille et Vilaine Nature Environnement : « Le développement du diesel en France, et l’absence de mesure visant à limiter le transport routier sont en cause ».

A l’échelle du bassin Rennais, on peut ajouter à la liste le parc diesel-bus, mais aussi le survol par les avions des quartiers sud de Rennes, le chauffage au bois sans insert, les incinérateurs (l’usine d’incinération des ordures ménagères de Villejean et le crématorium de Vern/Seiche), et les produits phytosanitaires transportés par le vent. La diminution progressive de la nature en ville (grands arbres, prairies…) limite aussi les capacités d’absorption de la pollution par les végétaux.

Les conséquences de la pollution de l’air sont majeures pour la santé : maladies cardio-vasculaires, cancers…
Il est urgent de mettre en oeuvre les mesures susceptibles de limiter la pollution de l’air, non seulement à très court terme, et la limitation de la vitesse sur les axes routiers va dans la bonne direction, mais aussi par des mesures inscrites dans la durée, de manière plus structurante, à moyen-terme, pour réduire les sources de cette pollution chronique.

Pour Gaël Virlouvet, président de la fédération départementale : « A la veille des élections municipales, il est essentiel que les candidats s’emparent de la pollution de l’air, qui concerne notre cadre de vie et notre santé, pour proposer des solutions à l’échelle des intercommunalités, voire même du département, devenu notre bassin de vie. ».

Communiqué du 14 mars 2014.
Téléchargez le communiqué en PDF.

This entry was posted in Climat Air Energie Mobilités Transports, Communiqués, Mobilités transports and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.