Eco-taxe : casser en toute impunité

Des petits groupes de casseurs dégradent des biens publics, qui coûtent des milliers d’euros, sans que l’Etat ne bronche, paralysé de peur. Il ne s’agit pas d’incivilité dans les quartiers, mais d’une nouvelle dégradation de portique éco-taxe à Bain de Bretagne.

Nous dénonçons ce vandalisme inacceptable.

Nous sommes interpellés par le renoncement de l’Etat à faire respecter le droit (d’une loi votée), à trouver les coupables ou à saisir la justice.

La tergiversation de l’Etat sur la question de la taxation des poids lourds pour leur utilisation des infrastructures routières tombe au plus mal. Car, tôt ou tard, il faudra prendre des décisions courageuses pour sortir d’un modèle routier totalement dépendant des énergies fossiles, qui est directement responsable de la crise climatique (et de pollution atmosphérique).
Pour Daniel Gestain, responsable transport à la fédération IVINE « Nous en appelons à la responsabilité de l’Etat pour que les lobbyes d’un modèle dépassé ne rende pas invivable le monde de nos enfants ».

Fédération Ille-et-Vilaine Nature Environnement (IVINE)
25 associations membres, 1000 adhérents en Ille et Vilaine

Communiqué du 11 avril 2014
Téléchargez le communiqué en PDF

This entry was posted in Communiqués, Mobilités transports and tagged , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.