LNOBPL : vers une nouvelle forme de concertation ?

LNOBPL

Edit: 15/11/2016: le site de la concertation est en ligne (http://www.lnobpl.fr/) mais le forum et le simulateur ne fonctionnent pas encore. IVINE et CANE participeront à l’atelier prévu à Rennes le 16 novembre. 

Le projet de LGV bretonnes entre Rennes, Brest, Quimper et Nantes (Liaisons Nouvelles Ouest Bretagne Pays de la Loire, LNOBPL) est de nouveau en débat. Sans tambour ni trompette (quasiment sans communication officielle), le Comité de pilotage du projet LNOBPL a lancé mercredi 12 octobre une nouvelle concertation à périmètre restreint pour une durée de cinq mois. Il est prévu une dizaine de réunions sur invitation et l’ouverture d’un site internet au grand public. Les réunions sont organisées en trois lieux (Nantes, Rennes et Brest) et séparément pour les associations, les élus, les entreprises et les citoyens. Ces derniers sont tirés au sort.  Un garant de la concertation se déroulant sous l’égide de SNCF Réseau a été nommé par la Commission Particulière du Débat Public.

Avons-nous été entendus lors du débat public organisé en 2014 lorsque nous contestions l’utilité du projet sur la base de ses indicateurs socio-économiques ? Cette nouvelle étape de concertation pourrait le faire croire.

En effet, la rentabilité du projet n’étant pas établie, les tracés du projet initial ont disparu au profit d’une nouvelle approche basée sur l’expression des besoins. Cependant, dans une logique qui nous semble assez contradictoire, les cinq grands objectifs du projet sont maintenus.*

Pourtant c’est bien la rentabilité socio-économique de ces objectifs que le projet dans ses trois versions (mauve, verte, bleue) n’a pas permis d’établir.

Dans la mesure où nous y serons invités, nous fonderons notre participation sur la modernisation des lignes actuelles en réponse à des besoins avérés, avec des solutions réalistes démontrant une bonne rentabilité socio-économique et un faible impact environnemental. Cela sans avoir l’obligation de satisfaire aux objectifs maintenus par le Comité de Pilotage.

La priorité est pour nous d’augmenter la capacité du réseau à faire circuler des trains de voyageurs et de marchandises. La rapidité de circulation est un objectif secondaire. Nous privilégions la remise en état et la modernisation de l’existant.  Evidemment, la desserte de Notre-Dame-des-Landes est à  exclure des besoins exprimés.

Nous communiquerons prochainement sur l’utilisation du site internet de SNCF Réseau dédié à cette concertation : rendez-vous le 11 novembre pour son ouverture.

Par Daniel Gestain

Au nom de la Confédération Bretonne pour l’Environnement et la Nature(COBEN),

qui rassemble les fédérations IVINE et CANE

 

*Les 5 objectifs sont les suivants :

– Améliorer l’accessibilité de la pointe bretonne : Brest et Quimper à 3 h de Paris

– Rapprocher les capitales régionales Nantes et Rennes par une desserte rapide et cadencée

– Renforcer le réseau inter-villes et l’irrigation des territoires par un maillage de dessertes rapides et performantes

– Dégager des possibilités d’évolution à long terme du réseau en augmentant la capacité notamment aux abords des principales agglomérations (voyageurs et fret)

– Desservir le futur aéroport du grand ouest pour toute son aire de chalandise

This entry was posted in Actualité, Affichage Facebook, Climat Air Energie Mobilités Transports, Dossiers, Mobilités transports, Paroles d'IVINE. Bookmark the permalink.

Comments are closed.